Energie électrique 24 sur 24 de Jovenel Moise versus mécontentement SOGENER,Haytrac et E-Power

 

Suite à la publication du post montrant l’agronome  Michel William en train d’utiliser le traditionnel réchaud à charbon amélioré pour se réchauffer le  corps sur sa ferme  agricole à  Payan, un commentaire et trois appels téléphoniques ont été reçus de Jean Rabel .Nos correspondants se félicitent du fait qu’à Jean Rabel  maintenant ils ont l’électricité 24 sur 24  pendant que moi qui ai délaissé le bourg  pour m’établir à Payan, je suis encore au stade de réchaud  à charbon amélioré pour chauffer la maison . Je leur ai posé la question  à savoir s’ils parlaient le langage du président Jovenel Moise qui avait récemment lancé quelque part en haut lieu que dans le Nord-Ouest, il a déjà commencé à mettre à exécution sa promesse,  que  la ville du Môle St Nicolas  et le bourg de Jean Rabel ont déjà l’électricité  24 sur 24.J’ai voulu  aussi explorer ce qu’il y avait de vrai ou de faux  dans  le buzz politique de la semaine lâché par les mousquetaires de la communication de Jovenel Moise,à savoir,les marchands de Blackout ont créé  dans la population le ressentiment d’un budget antipopulaire pour se venger d‘un retrait de contrat monopolaire de production d’énergie de SOGENER,Haytrac et E-Power Voici  ce que vous avons trouvé.

Au Môle St Nicolas,il existe une compagnie américaine répondant au nom de « SIGORA d’Haiti « qui fournit aux habitants de Môle St Nicolas et de Marouge une énergie  électrique type « Papadad »  payable  à la carte.La compagnie  SIGORA produit du courant et en vend à ceux qui en ont les moyens  , aux grandes comme aux petites bourses. Vous avez besoin de 10 kilowatts d’énergie, vous allez à la compagnie, vous achetez un compteur pour mille cinq cent gourdes et vous payez à la carte le montant de la quantité de  kilowatts d’énergie  demandée. Dès que vous avez fini d’utiliser le montant acheté, votre source d’énergie est coupée automatiquement. S’il vous  arrive de brancher un appareil qui consomme beaucoup plus  d’énergie  que la quantité pré-payée,la source d’énergie est automatiquement coupée. Vous ne pouvez avoir du courant que pour le montant payé.

De Julia  Pyper   March/8/2017“Sigora Haiti was founded in 2015, when Bindea and employees at his Virginia-based company, Sigora Solar, decided to electrify a small health clinic in rural Haiti. Today, Sigora Haiti serves as a premier provider of pay-as-you-go electricity and is the only private utility in the country. It’s also part of parent company Sigora International’s broader mission to deploy smart grid technology to serve the roughly 1.2 billion people around the globe who still don’t have access to modern electricity.

Last month, Sigora International’s Port-au-Prince-based company, Sigora Haiti, raised $2.5 million from the Electrification Financing Initiative (ElectriFI) to expand its existing grid network of 1,000 accounts serving 5,000 people, to a network that will serve tens of thousands. The funding will also go toward the build-out of a 200-kilowatt solar array.

Once the entire first phase of the Northwest Haiti electrification project is complete, a venture budgeted at $10 million, the micro-utility will serve 27,000 accounts and 136,000 customers with 3.5 megawatts of peak solar capacity”.”

Après avoir lu  l’article de Julia Pyper et suite aux commentaires des internautes ,je suis  entré en contact avec un agro industriel de Jean Rabel et avec le maire de la dite commune  Monsieur Marc Dejean, joignable au numéro  37821734,pour en avoir plus d’informations.

AgrWilliam-Existe-t-il du courant électrique  24 sur 24  à Jean Rabel ?

Agro industriel Baby Yacynthe- : Oui agro, il existe à Jean Rabel du courant électrique 24 sur 24 livrable et consommable à la bourse.

Agr William -Ou et comment  avez-vous  déjà utilisé ce courant électrique ?

R-J’en ai acheté pour mon usage domestique  à la maison et pour chauffer  mes poussins d’un jour dans mon « poulailler » de pondeuses

Agr William -Combien de poussins  avez-vous   dans le poulailler ?

R-400 poussins’J’ai acheté du courant  pour chauffer les poussins pendant huit  jours jusqu’à la formation des plumes .J‘ai payé du courant électrique  pour 1000 gourdes  pour les huit jours

Agr  William-Etes vous satisfait  du service ?

R-J’aurais aimé avoir du courant 24 sur 24  pour tout le monde, mais je n’ai pas les moyens de payer le courant 24 sur 24.Une restauratrice m’a dit qu’elle paie  pour un petit freezer et 2 ampoules de 5 waats elle brule une carte de 100 gourdes par jour, qu’à ce prix , l’électricité est rentable pour elle  pour la conservation des poissons et de la viande.

Agr William- Y-a-t-il du courant pour tout le  monde ?

R-D’après la compagnie, il y en a pour tout le monde

Agr William – Est ce que  tout le monde peut acheter  ce  courant ?

Naturellement non.Ceux là qui ont de l’argent et qui peuvent le payer en reçoivent pour leur argent.

Merci Agro industriel Baby Yacynthe.

Interview avec le maire de Jean Rabel Marc  Dejean

Magistrat , je suis agronome Michel William,un Jean rabelien,  je vous dis  bonsoir et vous dis tout de suite le  but de mon appel : je voudrais que  vous confirmiez ou infirmiez  pour moi,ce buzz, qui a fait  la une  au milieu de la diaspora de Jean Rabel à Miami et à New York.

R- Agro, c’est un plaisir pour moi de  parler avec vous, je vous suis disponible.

Agro william-Magistrat, est il vrai que vous ayez du courant 24 sur 24 à Jean Rabel ?

R- Oui et non  à la fois

Agr William-Pourquoi OUI ?

R-Depuis le 16 mars 2017  la compagnie  d’énergie électrique « SIGORA d’Haiti » est entrée en contact avec moi pour avoir le  contrat   d’approvisionnement en énergie  des rues du bourg de Jean Rabel et des principaux  bureaux de services publics. Je lui ai fait savoir qu’en fait de rentrées  CFPB, je réalise  seulement  soixante cinq mille  gourdes ,et que  je connais pas encore ce que je pourrais recevoir du ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales. Bien que nous ayons besoin du courant  électrique , je  ne saurais engager des dépenses pour lesquelles je n’ai aucun espoir de remboursement

Agr William- Aviez vous fait une proposition à la compagnie ?

R-La  compagnie a dit qu’elle  peut toujours faire un deal, qu’elle peut négocier  l’actuel réseau EDH de Jean Rabel qui ne fournit aucun service. La  compagnie réparera le moteur et le réseau de distribution, elle fournira  pendant un certain temps du kilowatage pour le cout estimé du présent réseau en attendant qu’au niveau de l’administration centrale, la mairie  trouve  les modalités de paiement  d’un contrat public avec elle.

Agr William -Pouvez vous payer les bordereaux d’électricité pour tous les bureaux publics du bourg ?

R- C’est ce que nous aimerions  faire au cours de mon mandat ,de façon à laisser  une opération annuelle  stable dans la commune.Vous savez que le budget n’est pas décentralisé et que  nous n’avons pas  encore  la capacité d’agir directement et positivement sur les services pour lesquels  nous avions fait notre campagne électorale.

Agro  William- Si la compagnie SIGORA d’Haiti doit fournir de l’énergie 24 sur 24 ,leur moteur devra aussi tourner  24 heures sur 24 , ne pensez vous pas qu’elle roule avec une certaine perte ?

R-Je présume qu’elle  roule avec pertes, parce que dans le bourg,il n’y a que  300 utilisateurs qui ont été capables d’acheter à date  l’énergie  électrique .Probablement ,elle en trouvera près de 1000 clients.Mais là encore, je voudrais que l’argent dépensé par les Jean Rabéliens pour acheter l’énergie  électrique aille  aussi dans les activités de production. Je souhaite que le fonds des collectivités territoriales  fassent l’objet  d’une gestion décentralisée par les mairies et les casec.

Agr  William -Avez-vous maintenant  du courant pour tous les services publics ayant leur siège  à Jean Rabel ?

R- Certainement.Je ne sais  pas  seulement pour combien de temps

Agr William -Avez-vous une idée exacte de la demande   du bourg en énergie électrique

Maire- Je n’ai pas fait cette  étude. Je suppose que la compagnie  en connait la demande.

Agr William- Etes vous satisfait de  la prestation de service offerte par la compagnie  SIGORA d’Haiti ?

R-Lorsqu’on est dans le besoin et quand on n’en a pas les moyens  de se  procurer quelque chose, on accepte  tout ce qui vous est donné. Je suis satisfait  des services  donnés. Je n’ai pas  à me plaindre, puisque  c’est une compagnie  privée qui produit et vend l’énergie  électrique, elle doit courir après son profit.

Agr William-Etes vous au courant des activités de la SIGORA dans le reste de l’arrondissement ?

R-  Je me suis entendu dire qu’elle est en train de faire à Bonbardopolis et à Baie de Henne , les mêmes choses  qu’elle  a déjà faites  à Jean rabel.

Agr  William- Merci magistrat.

Energie électrique au Môle Saint Nicolas

D’après le Nouvelliste du 21 0ctobre 2016, titrant  «  Des compteurs prépayés et du courant électrique 24 sur 24  au Môle Saint Nicolas, depuis mars 2016, les habitants de la commune du Môle Saint-Nicolas bénéficient d’un projet inédit qui permet d’électrifier ce chef-lieu d’arrondissement, tout en faisant l’expérimentation du compteur prépayé. Presque chaque maison de la ville dispose d’un compteur prépayé. Et le client achète son courant électrique comme il achète des minutes de téléphone…Plus de 770 compteurs prépayés ont été installés dans la ville du Môle Saint-Nicolas, 7 mois après le début des opérations de Sigora Haïti. Presque toutes les maisons – même les taudis – du Môle Saint-Nicolas sont munies d’un compteur et alimentées en courant électrique 24/24, ce qui change du tout au tout la vie de la population . L’installation du système d’électricité avec 2 ampoules de 5 watts à chaque maison qui prend un compteur coute 1000 gourdes.», a expliqué M. Paul Bastien, directeur de la compagnie  au Mole  Saint Nicolas.« La majorité des maisons n’ont pas de L’Electricité d’Haïti (ED’H) tandis que l’état haïtien  paie chaque mois entre 10 à 12 millions de dollars pour l’achat d’électricité à  trois fournisseurs privés.L’EDH perçoit mensuellement moins de 5 millions de dollars de ses clients. C’est pourquoi Andress Appolon, la directrice générale de cette entreprise publique, a fait savoir que les autorités veulent revoir les contrats signés avec les trois firmes  haitiennes»Robenson Geffrard,

Le directeur Paul Bastien fait savoir que la compagnie aménage actuellement un terrain pour établir une centrale électrique qui desservira plusieurs communes du bas Nord-Ouest. Elle renfermera, en plus de la génératrice de 75 KW triphasés et du back-up de 22.4 KW, qui desservent actuellement la ville du Môle Saint Nicolas, deux autres génératrices de 100 KW. La compagnie va étendre ses opérations à Bombardopolis, à Mare-Rouge et à Jean-Rabel. En effet, des dizaines de poteaux électriques sont remarquées tout le long de la route qui mène à ces communes.»

Qu’est ce que nous savons des trois compagnies haitiennes qui vendent le courant à l’EDH ?

Trois compagnies produisent et vendent à l’état  haïtien 100 mégawatts d’énergie électrique : Ce sont E-Power de  Daniel  Gérard Rousier   SOGENER de Dimitri Vorbes  et  Haytrac de Reynold  Bonnfield

 « L’Electricité d’Haïti (ED’H) paye chaque mois entre 10 à 12 millions de dollars pour l’achat d’électricité à E-power, Haytrac et Sogener  alors que l’ED’H perçoit mensuellement moins de 5 millions de dollars de ses clients. C’est pourquoi Andress Appolon, la directrice générale de cette entreprise publique, avait fait savoir que les autorités veulent revoir les contrats signés avec ces firmes . 45% de l’électricité produite et achetés sont facturés, ce qui oblige le Trésor public à absorber un déficit mensuel de 18 millions de dollars américains ou 200 millions dollars/an .Des 200 millions, 140 millions sont consentis pour acheter du carburant.

Les compagnies Haytrac,Sogener et E-Power ont investi aux alentours  de  cent quarante millions de dollars  en joint venture  avec des compagnies américaines .Elles  produisent et vendent du courant à l’état pour l’EDH depuis  2003.Elles refusent le contrat de distribution du courant électrique produit pour l’EDH. Récemment il est bruit que le président Jovenel au cours des discussions avec ces compagnies leur avait demandé de prendre une nouvelle fois la charge de distribution du courant électrique. Leur réponse a été négative. L’interprétation dans l’immaginaire collectif du peuple haïtien de ce refus est que ces compagnies dans lesquelles  on trouve des investisseurs au plus haut sommet politique de l’état ne sont pas intéressées à distribuer le courant. La prise en charge  de  cette opération va exiger d’elles un ensemble de mesures légales  et de débours économiques qui non seulement vont leur attirer les anathèmes  et les antipathies de la population mais cette opération va leur couter une insécurité politique qui mette en danger  la chaine  des business qu’ils  conduisent dans le pays. Leur raisonnement est analogue à celui des vendeurs d’œufs ,de viandes  de poules et de porcs qui préfèrent l’importation  à la production depuis 1990 et qui .disent ils, comportent trop de risques  et d’ennuis  économiques. Cette réflexion aurait alimenté un ensemble d’accusations venant du pouvoir selon lesquelles ces compagnies auraient infiltré les manifestations de rue parce qu’elles auraient peur de perdre le monopole de la vente du courant en Haiti, alors qu’elles reçoivent l’argent de l’état haïtien sans lui fournir l’électricité comme convenue.

Voici à ce sujet une note  sortie par la  SOGENER en réponse à une accusation de la BMPAD concernant l’énergie électrique »La SOGENER en réponse à la note de presse du bureau de monétisation des programmes d’aide au développement(BMPAD) en date du 15 courant dans laquelle elle informe le public que son incapacité d’honorer  ses obligations envers ses fournisseurs est due  à la délinquance des importateurs auxquels elles livrent des produits pétroliers et principalement la SOGENER dont le compte débiteur s’élèverait à 161.858.763,66 dollars américains ,déclare formellement que toutes les livraisons de fuel par la BMPAD  à la SOGENER ont été effectuées pour le compte du ministère de l’Economie et des Finances (MEF) en règlement partiel des fournitures d’électricité à l’EDH,conformément au contrat liant la SOGENER et l’Etat Haïtien et géré par l’EDH

La SOGENER demande  à la Direction générale du BMPAD de se  référer au MEF pour remboursement  des 161.858,763,66 US $.Elle profite de l’opportunité pour rassurer ses créditeurs  et financiers que cette déclaration injustifiée ne doit en rien affecter le crédit de la société dans les secteurs financiers national et international

Port-au-Prince 16 mars 2016   SOGENER

Questions et préoccupations

Qu’est ce qui se trame entre le pouvoir PHTK,Haytrac,E-Power,Sogener et SIGORA  INTERNATIONAL  que le public  ne sache pas?

Pourquoi abuser du nom de la Chine  populaire  quand  le président Jovenel Moise  dit ne pas  être au courant d’aucun contrat énergétique avec la chine populaire , pas même de Artibonite  4 C ?

SIGORA International, aurait elle  promis de produire et de vendre l’énergie  électrique pour l’EDH face au refus des  trois compagnies haïtiennes de le faire ?Existerait il une guerre de basse intensité entre SIGORA et ces trois compagnies haïtiennes ?

Jovnel Moise aurait-il décidé pour l’état Haïtien, de ne plus  absorber annuellement les 200 millions de dollars de pertes de courant par l’EDH, lequel montant profitait plutôt aux trois compagnies haïtiennes sans partager les risques du commerce  du  courant produit ?

L’Etat haïtien aurait il peur que les compagnies haïtiennes fassent du bruit  avec l’action de vendre du courant à la carte à la population et que cette action ne soulève ne soulève au niveau des bidonvilles un mécontentement populaire préjudiciable  à son pouvoir ?

Quid du projet d’achat de l’énergie  électrique de Martely et de Lamothe en république  Dominicaine qui a une production de 3.000 mégawatts ?

Je n’ai pas de réponses à aucune de ces questions. Je les soumets seulement à l’analyse des internautes qui pourraient en savoir beaucoup plus

[email protected]

23 Septembre 2017

 

 

 

Share

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*